Eau : la planète bleue

 
 

Nous vivons dans un monde fait de bleu. Si bleu que nous en avons fait l’un des surnoms de notre planète.

 

L’eau définit notre monde de bien des façons : les océans nous entourent, les rivières parcourent les paysages, les icebergs promènent leurs formes étonnantes dans les régions polaires… La pluie crée la vie et nous permet de vivre. Sans eau, la vie ne pourrait pas exister. Ce liquide est précieux pour tous les être de notre planète. Notre quotidien est forgé par son existence.

 

Toute ma vie, l’océan m’a fasciné et inspiré. Je vis sur un île (la Grande-Bretagne), et la côte n’est donc jamais bien loin, physiquement ou dans mes pensées. Ma mémoire est peuplée de souvenirs d’enfance vécus sur le littoral. Tous ceux et celles qui vivent là connaissent eux aussi ces souvenirs, à la fois distants et présents. Le lien qui nous unit à la mer évoque le bien-être, l’étonnement et parfois même la peur.

 

Du point de vue photographique, j’aborde chaque séance de manière différente en fonction des conditions que m’offre le moment. Dans l’hémisphère nord où je vis, les mois d’hiver nous offrent une ambiance agitée et dramatique, et l’été est plus propice au calme et à la tranquillité. Chaque saison offre des possibilités créatives uniques aux photographes et leur permet de capturer des moments spéciaux. J’ai toujours trouvé que l’eau était une bonne source d’inspiration en photographie. Ses formes et ses textures ont un attrait extraordinaire.

 
 

 
 

J’ai une préférence personnelle pour la photographie de l’eau pendant les tempêtes. Ces conditions sont difficiles pour la photographie, mais les efforts nécessaires sont récompensés par les images produites. La violence du vent et de la pluie peut s’avérer intimidante. Il m’est souvent arrivé d’envisager de revenir sur mes pas pour retrouver le confort et la chaleur de ma maison avant même d’arriver à ma destination. Mais nous sommes entraînés vers l’avant par notre quête de la photo parfaite.

 

J’adore photographier l’eau, tout particulièrement les vagues. Au cours des trois dernières années, c’est devenu presque une addiction. Il m’arrive d’essayer de changer de paysage en allant en forêt. Mais bien souvent, je termine malgré tout sur la côte. Les vagues peuvent être envoutantes, presque hypnotiques.

 

Et une tempête hivernale offre un spectacle incroyable. La plupart des images que vous voyez ici ont été capturées dans ces conditions. En hiver, l’océan Atlantique nord peut avoir une activité frénétique. Des systèmes de basse pression se développement avant d’arriver sur la côte ouest du Royaume-Uni.

 
 

 
 

Il est important de rester à jour de ces prévisions et de suivre l’évolution de ces tempêtes à mesure qu’elles se produisent. C’est cette connaissance qui permet de se rendre à l’endroit idéal lorsque la tempête arrive. L’état du ciel est également important. Les nuages seront-ils sombres ? Les rayons du soleil parviendront-ils à passer ? Ces conditions exercent une influence sur l’apparence de l’eau elle-même. Les jours offrant des éclaircies sont parfaits pour capturer toute la vitalité des couleurs. Les motifs brillants peuvent également être photographiés de manière idéale lorsque le soleil est au rendez-vous. Au contraire, des cieux présentant un aspect dramatique donnent à l’océan une apparence lugubre. Ce sont mes jours préférés pour la photo.

 

La nature a le don de nous attirer et de nous rendre plus humbles. Bien souvent, nous nous perdons dans le moment. La photographie est un outil puissant qui offre de nombreuses possibilités créatives. Sur un appareil, c’est la vitesse d’obturation qui offre l’outil créatif principal Nous pouvons l‘utiliser pour ajouter du flou ou, au contraire, arrêter le mouvement. Il est toujours utile de tester ces deux techniques sur place pour profiter d’une grande diversité de résultats. Si vous photographiez dans des conditions très lumineuses, vous devrez utiliser un filtre pour permettre à votre appareil d’atteindre des vitesses d’obturation plus lentes. Les filtres ND sont idéaux pour cela.

 
 

 
 

Si nous, en tant que photographes, rêvons souvent de conditions parfaites, il arrive souvent que la nature ait d’autres projets… Et il est très facile de d’adopter un état d’esprit négatif lorsque les choses ne fonctionnent pas comme nous l’espérons. Il est important de rester positif et de maintenir le flux créatif. En nous adaptant aux conditions réelles, nous nous ouvrons d’autres opportunités.

 

Voici un exemple concret : bien souvent, la photographie de tempêtes doit s’accommoder des nuages sombres et de pluie. Cela peut poser un problème dans l’utilisation de vitesses rapides : nous n’avons en effet pas beaucoup de lumière. On peut, bien sûr, augmenter les ISO ou l’ouverture pour compenser. Ces deux solutions ont des inconvénients : perte de profondeur de champ ou augmentation du bruit dans l’image. J’ai donc tendance, dans cette situation, à opter pour une exposition plus longue.

 
 

 
 

Parfois, les tempêtes n’arrivent pas au moment attendu. Plutôt que de rentrer déçu, je préfère alors photographier la texture de l’océan, ou trouver de petits détails à l’aide d’un téléobjectif. Quelles que soient les conditions, il y a toujours quelque chose à capturer. Il faut seulement parfois chercher un peu plus loin. La couleur joue un rôle important dans mon travail photographique, et je m’appuie sur les produits Datacolor pour atteindre un bon équilibre dans mes images.

 

L’eau est vraiment une source d‘inspiration pour mon travail photographique. Lorsque nous nous immergeons dans notre travail, nous pouvons y découvrir des possibilités infinies. Et l’eau nous offre de nombreuses occasions de le faire. Au cours des dernières années, j’ai acquis une forme de fascination pour ce sujet. J’espère que je saurais vous la transmettre.

 

 
 

A propos de l'auteur – Mark Dobson

 

Basé dans l'extrême sud-ouest des Cornouailles (Royaume-Uni)

 

La photographie est pour moi une carrière et une passion à plein temps. J'ai débuté ma carrière professionnelle en février 2018. Jusqu'à présent, mes images d'océans ont été publiés dans des magazines photographiques nationaux, exposées dans une galerie londonienne et ont été récompensées lors d'un concours national (Coastal View Winner 2019 - Shipwrecked Mariners Ultimate Sea View Awards)

 

Vous me trouverez souvent près de la mer. J'organise également des workshops photographiques sur les côtes de Cornouailles au Royaume-Uni, et dans différentes régions du monde. Je travaille actuellement avec d'autres photographes britanniques spécialisés comme moi dans les paysages marins et je cherche à étendre mes workshops.

 

Genre photographique : Vagues et paysages marins

   

Autres articles de Mark Dobson