La cohérence des couleurs dans le workflow : une séance de portraits d’automne avec Nela König

Création de contenu – un exemple d’utilisation du Spyder Checkr Photo pour obtenir un aspect cohérent avec différents appareils et avec des images prises sur smartphone.

 

 

Dans mes images, j’adore capturer les émotions, les mouvements et la connexion à la nature. Il a donc été particulièrement agréable pour moi d’utiliser l’herbe pour créer des zones de flou et de lumière au premier plan, et donner ainsi un aspect plus dynamique à ces photos. En septembre, le soleil automnal est déjà assez bas sur l’horizon, et il est possible de l’utiliser à contre-jour. Mais pour cette séance, la lumière n’était pas aussi chaude que je l’aurais souhaité, et l’herbe restait très verte. Je savais donc qu’il me fallait modifier les couleurs en post-production pour atteindre le résultat que je voulais.

 

Le nouveau Datacolor Spyder Checkr Photo avec ses vignettes ultra-mates m’a aidé à définir le bon point de départ et obtenir ainsi des couleurs précises. C’est un petit équipement très pratique, qui a sa place dans n’importe quel sac photo. Je peux l’utiliser facilement pour ma balance des blancs, et grâce à sa palette de couleurs, j’ai la certitude de travailler avec les bonnes couleurs, ce qui m’aide énormément lors du post-traitement, particulièrement pour les tons chair.

 

Créer une référence

 

Mon workflow exige de débuter, avant toute modification des couleurs, par une image correctement exposée présentant des tons précis pour la peau et les vêtements.

 


Le Spyder Checkr Photo est photographié en tant que référence en début de séance.

 

Juste avant de capturer les premières images de ma séance, je place le Spyder Checkr Photo dans le cadre pour obtenir une référence.

 

Les variations de couleurs dues aux objectifs et aux smartphones : un aspect à prendre en compte pendant la séance

 

Il existe un très léger décalage des couleurs entre mon f 2,8 70-200 mm préféré et mon f 1,8 85 mm. Si j’utilise le Spyder Checkr Photo, cette variation est très facile à corriger dans Lightroom. Je prends également souvent des photos avec mon iPhone lors d’une séance pour les mettre sur les réseaux sociaux. C’est assez génial de pouvoir également corriger ces photos dans Lightroom lorsque je prends un cliché de référence du Spyder Checkr. Après réglage des couleurs, ces images mobiles ont les mêmes couleurs que celles prises avec mon Canon, sans la saturation propre aux smartphones.

 

La partie technique : utiliser le logiciel

Après avoir importé mes fichiers RAW dans Lightroom, la première chose que je fais est de déterminer la balance des blancs la plus adaptée en me basant sur la vignette E2 sur l’image du Spyder Checkr Photo, puis les points blanc et noir à l’aide des vignettes E1 et E6. Je recadre ensuite l’image jusqu’à ce qu’elle ne contienne que le Checkr, et j’importe cette image dans le logiciel Spyder Checkr. Là, je sélectionne le mode portrait, parce que les tons chair ont une importance particulière dans mon travail. J’enregistre l’étalonnage, je le charge à nouveau dans Lightroom en tant que préréglage TSL, puis je sélectionne ce préréglage et je l’applique à l’image.

 

 

Appliquer le préréglage TSL à l’image.

 

La neutralité des couleurs revêt une grande importance pour mon travail. Les tons chair doivent être parfaits pour éviter de ressortir dans des teintes rougeâtres à l’impression, ce qui serait un gros problème. Une fois que ma base neutre est atteinte, je peux commencer à manipuler les couleurs individuelles.

 

Autre remarque : assurez-vous d’étalonner votre écran. Sans moniteur étalonné, le traitement des images se fait presque au hasard. C’est pourquoi j’étalonne régulièrement mes écrans avec le SpyderX.

 

Pour cette séance, je voulais ajouter un peu de chaleur à la lumière et éliminer presque entièrement le vert de l’herbe pour donner un aspect automnal à l’image. Dans la nature, je trouve le vert magnifique. Mais je trouve que les reflets verts sont souvent peu flatteurs pour la peau.

 


Gauche : cliché référence, Droite : image traitée : les verts ont été réduits pour obtenir un aspect automnal.

 

En plus d’autres réglages Lightroom, j’ai utilisé les curseurs TSL pour réduire presque entièrement la saturation des tons verts afin de d’évoquer une ambiance chaude de saison.
 


Le résultat final présente l’ambiance que je recherchais.

 

J’ai ensuite enregistré les paramètres en tant que préréglages, et il m’a suffi de les appliquer à toutes les autres photos de la séance. J’avais ainsi un workflow simple et rapide qui m’a dispensé de retoucher chaque image individuellement.

 

Retoucher les images prises par un smartphone

 

Ces photos de moi (voir ci-dessous) ont été pris en studio et sur site. Grâce à un simple cliché de référence du Spyder Checkr Photo et aux préréglages créés, les images prises par un smartphone peuvent avoir le même aspect que les autres photos.
 

Gauche : Image originelle prise par mon téléphone portable – Droite : Rendu des couleurs de la série d’images appliqué à la photo mobile.

 

Gauche : Image originelle prise par mon téléphone portable – Droite : Rendu des couleurs de la série d’images appliqué à la photo mobile.

 

À propos de Nela König

 

C’est par sa façon particulière de mettre en scène ses sujets que la photographie de Nela König se distingue. Elle crée un véritable sentiment de beauté et d’intimité. La distance entre l’appareil et le sujet semble presque disparaître pour un instant furtif. Née à Berlin, Nela a grandi au Venezuela, à Tokyo et à Singapour avant de revenir dans sa ville de naissance pour y étudier la photographie à la Lette Verein. Depuis ses débuts, elle est attirée par l’idée de capturer les moments uniques où la lumière, l’appareil et le sujet semblent être en harmonie. Sa façon de mettre en scène les personnes qu’elle photographie est unique. Les points d’orgue de son travail et de sa carrière incluent des stars de portée nationale ou internationale telles que Gwen Stefani, Marilyn Manson, 50 cent, Stefanie Giesinger, Sibel Kekilli, Heike Makatsch ou David Alaba. Elle compte parmi ses clients Beats by Dre, Max Factor, Sat 1, Sony Music, Universal Music, Interscope Records ou les magazines Zeit, I AM, Happinez, Emotion ou Yoga Journal.

 

À propos du Spyder Checkr Photo

 

Le Spyder Checkr Photo est un outil de référence de poche pour l’étalonnage des appareils, incluant des vignettes de couleur ultra-mates. Il brille particulièrement là où les appareil et les convertisseurs RAW montrent leurs limites. Les systèmes automatiques tendent à ne pas donner de résultats satisfaisants pour les sujets les plus complexes : couleurs commerciales à respecter, scènes monochromes, teintes pastel, couleurs d’accent, photos low-key ou high-key, portraits aux dégradés subtils… C’est dans ces moments que les avantages d’une mire de référence couleur telle que le Spyder Checkr Photo prennent toute leur importance et viennent compenser les lacunes d’une balance des blancs traditionnelle réalisée à l’aide d’une mire de gris. Grâce à cet outil et au logiciel qui l’accompagne, chaque couleur est analysée, et ses déviations éventuelles sont corrigées. Les couleurs qui ne dévient pas de l’original restent en revanche intactes. La matité des vignettes de couleurs revêt une importance cruciale et permet de réduire les erreurs dans l’interprétation des couleurs. Trop souvent, un mire utilisée lors d’une séance photo ou d’un tournage présente des reflets dus aux éclairages ou à un flash, qui ne sont pas remarqués sur le moment. Ces reflets peuvent poser de véritables problèmes lors du post-traitement.

 

Désormais disponible sur https://spyderx.datacolor.com/spyder-checkr-photo/